Auxerre-Issoudun

Auxerre-Issoudun

Une longue étape sans histoire placée sous le signe de la chaleur et des premiers coups de soleil. Le peloton, bien involontairement a préparé son bronzage d’été pour impressionner sur la plage. Déjà chacun a conscience que la belle aventure arrive à son terme. Le départ matinal n’a pas provoqué l’enthousiasme général dans la caravane. Si l’on ajoute la fatigue pour certains le peloton reste étrangement silencieux dans sa progression. Sans doute rêve-t-il déjà d’un repos bien mérité. Bien que le tourisme ne soit pas le but principal de cette manifestation les paysages sont agréables et les rares passages en sous bois sont très appréciés et apportent une touche de fraîcheur sur un peloton surchauffé, écrasé par le soleil. Le passage de la Loire à Beaulieu sur Loire nous rappelle que nous sommes bien loin de Strasbourg.

 

C’est l’un de nos derniers fleuves sauvages. Avec ces rives sableuses entourées de verdure et de marais, ce fleuve indomptable et imprévisible aime à garder son indépendance. Insensible à toute transformation venant de la main de l’homme, il aime a garder sa particularité sauvage et naturelle et de ce fait constitue une importante réserve pour la faune et la flore sur la majeure partie de son parcours. Que de chemin déjà parcouru depuis la passerelle de Kiel !!! Le vélo est faut-il le rappeler un moyen de déplacement très efficace, économique, non polluant et modulable à souhait. Aujourd’hui il est au service de l’histoire et représente le vecteur idéal pour ne pas oublier.

 

Henrichemont et ses élus locaux nous accueillent à midi pour un excellent repas. Il me plait de rappeler que l’accueil en général, qu’il soit pour la collation sur la route, les repas ou les hébergements, tout a été de qualité et apprécié par tous.

 

A notre arrivée à Issoudun nous retrouvons nos Limougeauds, organisateurs techniques de la randonnée avec Claude LOUIS Président de L’ARPAD et Raymond POULIDOR, notre champion local dont il est maintenant inutile de présenté tant sa renommée à dépassé les limites du Limousin. Ils sont accompagnés par Monsieur Robert HEBRAS, figure emblématique d’Oradour-sur-Glane et rescapé de l’horrible massacre. Les autorités locales honorées par notre geste sportif, nous convient à une réception dans le parc de la Mairie. Incontestablement, notre cheminement sur les routes de France et l’originalité du motif ne laisse pas les localités indifférentes. Participants, on ne peut que se féliciter des nombreuses marques de sympathie reçues tout au long du parcours et lors de nos différents points de chute.

 

bouton_retour