Strasbourg-Ludres

Strasbourg-Ludres

Le peloton se forme lentement. Chaque cycliste cherche son camarade, vérifie son équipement, s’assure qu’il n’a rien oublié. En vérité, la mise en place de tout ce petit monde s’étale dans le temps. L’encadrement s’impatiente  et distribue les dernières recommandations avant le grand départ. La sécurité assurée par quatre motards se met également en place. Le départ semble imminent !!! En définitive c’est avec un retard raisonnable que s’ébranle le long peloton multicolore dans les rues de Strasbourg. De façon naturelle, sans difficultés apparentes, chacun prend sa place et son rôle dans le dispositif et c’est sans encombre ni incident que nous nous retrouvons la tranquillité de la campagne dans l’immense plaine d’Alsace.

 

Observateur dans un véhicule d’accompagnement, je suis assez surpris par l’aisance du déplacement d’un tel dispositif. Habitué à des déplacements individuels ou en couple en totale autonomie, avec l’observation attentive des règles de sécurité routière, je reconnais être séduit par la méthode et l’efficacité des motards, véritable cheville ouvrière du dispositif.

 

De nombreux villages en périphérie de Strasbourg nous obligent malgré tout à la prudence. Il est alors possible d’admirer ça et là de somptueuses demeures typiquement alsaciennes. En négatif, je regrette alors de ne pouvoir disposer d’une autonomie plus souple pour prendre quelques clichés révélateurs d’une région chargée d’histoire et riche en traditions. Ces demeures d’un autre siècle, de style si particulier apportent une touche agréable au paysage et justifie si besoin était que l’Alsace est vraiment une belle région. Bientôt se profile à l’horizon la ligne bleue des Vosges. La progression agréable dans la plaine et le long des canaux va bientôt prendre fin. Alors quelques bosses vont venir nous rappeler que le vélo c’est aussi savoir négocier les difficultés lorsqu’elles se présentent, à chacun son terrain de prédilection.

 

Cette traversée des Vosges par Saverne se fera sans grandes difficultés et représentera pour l’ensemble du peloton, qu’une simple formalité.  Pour mémoire, rappelons le très beau château de Saverne et son parc, visité superficiellement durant la collation. Pour cette première journée l’ensemble de la caravane y compris nos sept mercenaires ont allègrement négocié les 158 kms de cette première étape. Cette facilité apparente est de bon augure pour la suite du programme.

 

bouton_retour