Le prince Philip et Michel le champion

La disparition du prince Philip ,duc d’Edimbourg , souligne la place importante qu’a tenue la monarchie britannique dans le vingtième siècle. Pour les amoureux du sport , elle remet en mémoire des anecdotes où le cyclisme brille de mille feux.
Le regretté Michel Rousseau , personnage majeur du sprint , m’avait conté la belle aventure des Jeux Olympiques de Melbourne en 1956 , alors que le Commonwealth était au zénith .
Après avoir survolé la finale de la vitesse face à l’italien Pésenti, Michel avait pleinement savouré la cérémonie protocolaire, lui donnant une tonalité particulière lors de la remise de la médaille d’or par le prince Philip. Avant la montée du drapeau tricolore et l’hymne national, Michel s’était adressé au prince Philip « Monsieur le Duc ! La France vous salue bien » .


Bousculant les codes, l’image contribuera à fixer ces moments dans la belle histoire des Jeux.
Cette anecdote nous permet aussi de rappeler que Michel Rousseau était un champion d’exception . Champion olympique , triple champion du monde , il restera une référence dans le sprint mondial.
Pourtant, la vie ne fut pas tendre avec lui, et la fameuse expression « la roche tarpéienne est près du Capitole » résume parfaitement ce destin français.
Alors qu’il était abandonné de tous, avec les amis Marquet et Mirablon, nous avions permis qu’il se fixe à Saint-Yrieix la Perche, jusqu’à la fin de ses jours.
Dans la « piste aux étoiles » il y en a toujours de plus brillantes . Michel en était.
Le Limousin ne l’oubliera pas.
Claude Louis

Laisser un commentaire

Fermer le menu