Le « Fausto Coppi des labours », tel était le surnom d’André Dufraisse, tant sa domination sur le cyclo-cross était insolente. Né dans le village de Silord (commune de Razes ) au Nord de Limoges, André affiche l’un des plus beaux palmarès du sport français avec cinq titres de Champion du Monde, et sept de Champion de France. Si ses débuts sur la route furent marqués par une première victoire en 1947 à Compreignac, c’est pourtant le cyclo-cross qui le vit accomplir une ascension fulgurante, grâce à une grande virtuosité technique.

https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/sports/le-23-fevrier-1958-andre-dufraisse-obtenait-chez-lui-son-5e-titre-mondial_13010278/

En 1950, il remporta son premier titre de Champion du Limousin, et, à Fontainebleau, pour sa première participation au Championnat de France, il prit la douzième place, le vainqueur étant Jodet.

En 1951, au championnat national, il obtient derrière le grand Rondeau une valeureuse deuxième place qui lui ouvrit les portes de l’équipe de France. la même année, cette entrée en fanfare dans le Championnat du Monde à Genève où il prit une deuxième place prometteuse ! C’est en 1954, à Galarate en Italie, malgré une crevaison, qu’il conquiert son premier titre du champion du monde annonçant un règne sans partage.

Il s’impose successivement à SarreBruck, Luxembourg, Edelaere, et Limoges. Ce dernier maillot « arc-en-ciel » fut sûrement le plus dur à conquérir. Une lombalgie tenace, et de redoutables adversaires: l’Italien Severini, et le jeune allemand Wolfshol, semant le doute jusqu’à l’arrivée dans le cœur des 30 000 spectateurs massés aux abords du parc municipal de Beaublanc.

Une vue générale du circuit de Limoges Dufraisse va rejoindre l’allemand Wolfshohl

Outre le cyclo-cross, André Dufraisse se comporta très honorablement sur la route. il s’illustra particulièrement dans le Paris-Limoges 1952, n’échouant que de’un fil pour la victoire.

Possédant des dons de grimpeur, il brilla dans les courses de côte avec; en point d’orgue, retentissant succès devant Jean Robic à Arenzazu (Espagne) en 1953 . Ce champion exemplaire n’a certainement pas bénéficié de la reconnaissance qu’il méritait.

André Dufraisse est Chevalier de la Légion d’Honneur: c’est son parrain, Raymond Poulidor, qui lui remit les insignes lors d’une cérémonie chargée d’émotion.

LES 90 ANS D’ANDRE DUFRAISSE
  • Une bien sympathique réception a été organisée Jeudi 30 à la salle de la mairie de Razés pour fêter le 90ème anniversaire de son grand champion André Dufraisse. Une exposition de 90 photos relatant les exploits du « Maitre du cyclo-cross » ornent la salle municipale où le maire Jean-Marc Legay a honoré André Dufraisse en le nommant citoyen d’honneur de la ville de Razés. Claude Louis président de l’ARPAD ( association de amis de Raymond Poulidor et André Dufraisse), ainsi que Raymond Delhoume (auteur du livre « André Dufraisse champion d’exception
2 livres retraçant la carrière d’André Dufraisse

https://www.lepopulaire.fr/razes-87640/actualites/gerard-dumont-raconte-andre-dufraisse_12828793/#refresh

https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/sports/raymond-delhoume-a-ecrit-un-livre-sur-la-carriere-dandre-dufraisse_1287523/#refresh

ARPAD

Pour des informations complémentaires sur André Dufraisse le site de la limousinecyclo est à votre disposition.

Fermer le menu