Accueil

Accueil

 

Raymond Poulidor occupe une place privilégiée dans la mémoire collective de nos compatriotes. Pour les amoureux du cyclisme, il reste une référence, tout comme il incarne les valeurs sans lesquelles l’aventure sportive n’aurait guère de sens. L’histoire retiendra que c’est grâce à son frère André qu’il découvrit la passion du cyclisme, alors que durant son adolescence, les rudes travaux des champs ne lui laissaient guère de moments d’évasion…

Pourtant,très vite, son talent s’affirma, avec une première victoire à Saint-Léonard-de-Noblat, dans le Grand Prix de la Quasimodo, en 1953. Sa carrière professionnelle débuta en 1960 dans l’équipe MERCIER. L’année précédente, Bernard Gauthier, enthousiasmé par sa prestation dans le critérium de Peyrat-le-Château, l’avait fortement recommandé à Antonin Magne. Dés lors , la légende Poulidor était en marche.

Avec 187 victoires, le palmarès est impressionnant et bouscule singulièrement l’image d’éternel second. Et même si le maillot jaune s’est toujours refusé à lui, Raymond reste l’un des acteurs emblématiques de la Grande Boucle, avec en point d’orgue l’image inoubliable du duel avec son grand rival Jacques Anquetil, dans l’ascension du Puy de Dôme en 1964.

Une autre image marquera la carrière du champion limousin. Sa victoire dans Paris-Nice 1972 avec un final éblouissant où il détrônait le grand Eddy Merkx. L’honnêteté, la volonté, le courage, le respect des adversaires et du public autant de qualités qui font trop souvent défaut au sport d’aujourd’hui.
C’est cela qui a construit “le mythe POULIDOR”.

Raymond Poulidor est Officier de la Légion d’Honneur

Ci-dessous vous retrouverez des exemples de moments importants, parcourus par nos amis Raymond Poulidor et André Dufraisse. 

 

search provided by Store Locator Plus
Entrez une adresse ou un Code Postal et cliquez sur Trouver Points de Vente.