Tour de France en Limousin

Tour de France en Limousin

1951

Succédant à Bauvin, Koblet s’empare du Maillot Jaune à Luchon et confirme son éclatante supériorité au fil des étapes. Défaillances de Bobet et de Fausto Coppi, affecté par la mort de son frère Serse. Mais le campionissimo se reprend pour gagner à Briançon tandis que Louison remporte en Avignon l’étape du Ventoux. Van Est, Maillot Jaune d’un jour, tombe dans un ravin de l’Aubisque et abandonne.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1951 Louison BOBET LIMOGES
1951 Bernardo RUIZ BRIVE

 

1952

Koblet, Kubler et Bobet forfaits pour raisons de santé. Coppi survole la course et exécute Robic dans les Alpes.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1952 Jacques VIVIER LIMOGES

 

 

1960

Alors que le tricolore Henry Anglade porte le Maillot Jaune, une échappée de quatre coureurs à travers la Bretagne (Rivière, Nencini, Junkermann, Adriaenssens) relègue le peloton à 14 min 40. La chute de Rivière dans les Cévennes laisse le champ libre à Nencini. Moyenne record : 37,210km/h. Absence de Jacques Anquetil. Rohrbach (9ème) premier régional.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1960 Nino DEFILIPPIS LIMOGES

 

1963

L’une des plus belles victoires de Jacques Anquetil. Vainqueur de quatre étapes dont deux contre la montre, il fait échec à Bahamontès dans les étapes de montagne. Classement par équipes : Gitane – St Raphaël.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1963 Jan JANSSEN LIMOGES

 

 

1964

Un Tour dominé par le duel Anquetil – Poulidor et marqué par la révélation de Georges Groussard, leader de la 8ème à la 16ème étape. La malchance de Poulidor qui perd l’étape contre la montre Peyrehorade – Bayonne à cause d’une crevaison et qui est de nouveau accidenté avant Toulouse alors qu’il avait lâché Anquetil dans le Col d’Envalira.

Le coude à coude Anquetil – Poulidor sur les pentes du Puy-de-Dôme. Distancé le Normand conserve 14″ d’avance et relègue finalement Poulidor à 55″.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1964 Edward SELS BRIVE

 

1967

Poulidor, qui rate le Maillot Jaune de 6 secondes à l’issue du prologue, tombe dans les Vosges, perd ses chances dans le Ballon d’Alsace et se met à la disposition de Roger Pingeon, remarquable de régularité.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1967 Jean STABLINSKI LIMOGES

 

1969

Un débutant célèbre : Merckx qui gagne au Ballon d’Alsace puis à Divonne-les-Bains contre la montre et à Digne, avant de passer la vitesse supérieure dans les Pyrénées. Il distance finalement Pingeon de 17’54 », Poulidor de 22’13 » et Gimondi de 29’24 ».

Année Vainqueur de l’étape Ville
1969 Barry HOBAN BRIVE

 

1970

Leader à l’issue du prologue, Merckx ne cède le Maillot Jaune qu’à son équipier Zilioli pour le reprendre avant d’entrer en Belgique et le porter pendant dix-huit jours. Apparition de Zoetemelk (2ème). Abandon de Pingeon. Un Scandinave sur le podium : Gosta Petterson.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1970 Eddy MERCKX LIMOGES

 

1973

En l’absence de Merckx, Ocana reprend le flambeau … et court « à la Merckx ». Vainqueur à Gaillard, aux Orres, à Luchon, au Puy-de-Dôme et contre la montre, il devance de plus d’un quart d’heure B. Thévenet (premier sous les trombes d’eau à Méribel). Poulidor, qui a raté de 80 centièmes de secondes le Maillot Jaune au profit de Zoetemelk à l’issue du prologue, tombe dans la descente du Portet d’Aspet et abandonne.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1973 Claude TOLLET BRIVE

 

1976

Merckx forfait. Delisle s’empare du Maillot Jaune à Pyrénées 2000 mais Van Impe, admirablement dirigé par Guimard, contre-attaque dans le Portillon pour arriver seul au Pla d’Adet. Abandon de Thevenet. Pour son dernier Tour, Poulidor monte sur le podium. Prix du Meilleur Grimpeur : Bellini. Maillot Blanc : E. Martinez

Année Vainqueur de l’étape Ville
1976 Hubert Mathis Tulle

 

1977

Début fracassant de l’Allemand Thurau qui porte le Maillot Jaune pendant deux semaines. Souverain dans les Pyrénées, il fléchit dans les Alpes où Thevenet « contre » Van Impe. Le Français s’installe au commandement à l’issue du « contre-la-montre » de Dijon. Merckx, malade, perd 12’38 » et termine 6ème. Maillot Blanc : Thurau.

Bernard Quilfen remporte l’étape Besançon – Thonon-les-Bains au terme d’une échappée de 222 km. Avance : 3 min. 14. Raymond Poulidor rejoint la caravane des suiveurs. Lanterne rouge : Loysch (53ème) à 2 h 24 min. 8 sec.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1977 Jan RAAS LIMOGES

 

1985

Revenu au premier plan alors que Fignon, blessé, est sur la touche, Hinault découvre son principal concurrent dans sa propre équipe, l’Américain Greg LeMond, qu’il devance de moins de 2 minutes. Roche, premier Irlandais sur le podium. Maillot Blanc : Parra.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1985 Yohan LAMMERTS LIMOGES

 

1987

Participation record. Roche affirme ses ambitions dans l’étape Saumur – Futuroscope mais ne vient à bout de Delgado qu’à l’issue de l’avant-dernière étape, à Dijon, contre la montre. Révélation de Mottet. Maillot Blanc : Alcala

Année Vainqueur de l’étape Ville
1987      Martial Gayant CHAUMEIL

 

1988

Succédant au Canadien Bauer, qui avait porté le Maillot Jaune au terme de la première étape, Delgado, servi par ses qualités de grimpeur prend le commandement à l’Alpe d’Huez (13ème étape). Abandon de Fignon. Un Colombien sur le podium : Parra. Maillot Blanc : Breukink.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1988 Gianni BUGNO LIMOGES

 

1990

LeMond sort victorieux, grâce à l’étape contre la montre du Lac de Vassivière, d’un long match-poursuite contre Chiappucci qui s’était assuré d’entrée une avance de 10 min. 35 sec. L’Italien sauve sa deuxième place. Pensec Maillot Jaune au Bettex. Breukink réussit la montée la plus rapide de l’Alpe d’Huez avant de gagner à Vassivière. Abandon de Fignon (5ème étape).

Année Vainqueur de l’étape Ville
1990 Guido BONTEMPI LIMOGES

 

1995

Chute et abandon de Boardman, sous la pluie, au cours du prologue. Indurain, qui attaque dans les Ardennes, s’empare définitivement du maillot jaune à l’issue de la 8e étape contre la montre Huy-Seraing. Révélation de l’Italien Ivan Gotti.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1995 Lance Armstrong LIMOGES

 

1996

Zülle, premier leader, cède le commandement à Moncassin, puis au champion de France Stéphane Heulot, qui abandonne dans les Alpes avec le maillot jaune sur les épaules, au cours de l’étape Chambéry – Les Arcs remportée par Luc Leblanc. Autre abandon spectaculaire : celui de Jalabert, malade. Tandis que Berzin et Riis émergent dans les Pyrénées, Indurain fléchit : signe précurseur d’une défaillance irrémédiable dans les Pyrénées, sur son terrain (étape de Pampelune). Leader après sa victoire de Sestrières, Riis gagne définitivement le Tour à Hautacam. Supériorité totale de l’équipe Telekom. Virenque (troisième titre consécutif de meilleur grimpeur) accède au podium. Moncassin (2 victoires d’étape), deuxième derrière Zabel dans la course au maillot vert.

Année Vainqueur de l’étape Ville
1996  Etape départ BRIVE
1996 Djalmolidine Abdoujaparov Tulle

 

1998

Année Vainqueur de l’étape Ville
1998 Mario CIPOLLINO BRIVE

 

2000

Année Vainqueur de l’étape Ville
2000 Christophe AGNOLUTTO LIMOGES

 

2001

Année Vainqueur de l’étape Ville
2001  Etape départ BRIVE

 

2004

Domination totale de Maurice Garin, vainqueur de trois étapes (la première et les deux dernières).

Naissance de la plus grande course cycliste du monde.

Année Vainqueur de l’étape Ville
2004   Etape départ LIMOGES

 

2009

Armstrong déclassé pour dopage, Menchov disqualifié pour violation du règlement antidopage de l’UCI.

Année Vainqueur de l’étape Ville
2009   Etape départ LIMOGES

 

2012

Année Vainqueur de l’étape Ville
2012 Mark CAVENDISH BRIVE

 

2016

Année Vainqueur de l’étape Ville
2016   / / / LIMOGES